Un éveillé s’éveillant croisera toujours un guru quelque part. Un seul, deux, ou mille, qu’ils viennent de notre mère spirituelle indienne, de l’orient ou de l’occident. Un guru naît en renonçant au monde, un guru est reclus dans une cave himalayenne jusqu’à ce qu’il finisse par renoncer aussi à son retrait hors du monde, à sa solitude amoureuse d’avec le Divin. Pourquoi ? Probablement parce que l’amour de Divin Le Grand Tout  déborde, submerge, emplit tant et si bien qu’on a pas d’autres choix: il faut le redistribuer pour pouvoir le contenir ou en emmagasiner toujours plus. Parce que Dieu est tout cela, contraction-expansion, dépression-expression, repli sur le dedans nous charmant et magnificence d’une sortie frénétique au dehors. Ça, c’était pour l’instant poétique, qui n’est jamais bien loin lorsqu’on médite sur le Divin. Mais revenons à nos moutons, expression choisie à dessein, devant la tendance que nous avons, nous les Humains, à suivre tout et ce qui brille, et ce qui brille moins, et ce qui se contente de dire qu’il brille sans jamais émettre le moindre rayon de soleil …

277b7bac0e08d9e2cc6ed18fae8fba00

d178ad07320e926b5a1e0ef6cfa8ccef vient des mots sanskrits Gu et Ru signifiant respectivement obscurité, ignorance et ôter. Le guru est donc littéralement celui qui ôte l’ignorance, l’obscurité. Guru revêt une signification encore plus puissante dans les Veda, puisqu’il est Jupiter, la planète régissant la Connaissance Ultime, l’astre de toutes les abstractions et le Régent de ce glorieux jour de Jeudi que nous sommes aujourd’hui !

Guru 2

Guru ou Jupiter, planète karmique bienveillante par excellence dans l’Hindouisme

Et lorsqu’on n’en peut plus de s’éveiller seul(e) ou en livres interminables et merveilleux nous expliquant interminablement qui est Ce Dieu interminable qui nous attire à lui et que nous sommes, on a besoin d’un guru et l’univers pourvoira parfaitement à ce besoin.  Nous rencontrerons des gurus auteurs de livres, des gurus psychologues, des  gurus conférenciers, des gurus guérisseurs, des gurus délivreurs de mantras, des gurus philosophant la conscience et l’univers et les anges et les dieux. Tous auront un point commun. Ils feront en nous ce que le livre et notre méninge infiniment pensante semblent ne plus savoir faire: ils nous diront comment vivre notre vie d’éveillé(e) s’éveillant. Pas comment exister, mais comment vivre. Comment travailler en étant éveillé, comment se soigner en étant éveillé, comment manger en étant éveillé, comment dormir en étant éveillé, comment faire du sport en étant éveillé, comment faire l’amour en étant éveillé, comment gagner de l’argent en étant éveillé, comment se faire des amis, des amours, des emmerdes, le tout en étant éveillé. Et en ceci, le guru est vraiment celui qui va ôter l’ignorance.

87926312fe39afb766129c595301302e

Mais comment est-ce possible, vous dites-vous quasi indignés? C’est possible parce que l’éveil nous transforme en quelque chose que nous ne connaissons pas encore. Il nous change de fond en comble. Tant et si bien que le monde dans lequel nous nous projetons change aussi, et notre capacité à lui répondre, notre être-au-monde si familier jadis devient autre. Redevenant autre, plus grand que nos parcours personnels, plus grands que nos corps et plus hybrides encore dans la fusion d’avec un Dieu méconnu, nous redevenons ignorants, comme un enfant naissant et découvrant le monde pour la première fois.

Cet obscur que nous sommes devenus à nous mêmes à cause de l’éveil, le guru le connait bien et sa raison d’être est effectivement de l’ôter afin que nous puissions croître avec confiance dans l’éveil.

Comme un parent sait déjà au moment où il lui donne le biberon que son petit nourrisson marchera, passera le bac et se mariera, le guru nous donnera avec le même amour et la même confiance, le lait d’une connaissance et d’une énergie nouvelles afin que le Dieu en devenir que nous sommes continue de croître, de grandir et prenne finalement son envol.

25f9d9841775ac5e82facbdca8163b28

Mais voilà ! L’Homme a trop aimé l’ignorance de l’oubli, celle d’avant l’éveil, celle dans laquelle on a des chefs et des propriétaires de soi, celle dans laquelle on loue sa précieuse expérience d’être à un groupe religieux ou une corporation socio-politico-commerciale quelconque pour n’avoir pas à assumer sa propre liberté d’être. Alors dans cette phase très délicate de l’éveil où l’éveillant découvre qu’il doit se confronter encore à une nouvelle ignorance, le guru peut succomber à une bonne vieille pulsion reptilienne. Une pulsion forte, une volonté sub- ou inconsciente d’assujettir l’éveillant, de le tenir en son pouvoir, de lui rappeler que lui, le guru est investi du pouvoir d’ôter l’ignorance de l’éveillant.

Et l’éveillant peut à son tour être tenté par une pulsion reptilienne du même ordre, qui consiste à se rappeler combien il est confortable de se laisser guider par le chef, par l’ordre du chef, par l’organisation du chef, par les réglementations de l’organisation du chef etc. Et c’est à ce moment-là, précisément à ce moment-là, que la confusion enveloppera l’éveillant. C’est à ce moment-là que le bel éveil vous portant dans un élan si harmonieux jusque là vous ralentira.

7390a384e646973c6d090939ad1464a8

C’est aussi simple, aussi puissant et aussi finissant que ça. Nul besoin de s’enfermer dans la tête de son guru advitam eternam pour éveiller Divin Le Grand Tout en Soi. Nul besoin de s’enfermer dans son ashram toute sa vie et de se couper de l’expérience de vivre que Divin Le Grand Tout veut avoir à travers nos propres expériences. D’autant plus que Dieu n’aime pas être enfermé. Il se sait libre, probablement grâce à la liberté dont nous avons le courage de faire preuve dans nos vies humaines. Il nous voit oublieux un temps de notre nature et s’émerveille de voir comment l’illusion qu’il créé de l’absence de lui-même est merveilleuse. Puis il se tient en nous, lumineux, confiant, dans l’espérance de notre retour.

J’ai eu plusieurs gurus. Je continue d’en avoir plusieurs. Seth, Jane Roberts et Abraham sont mes guru-psychologues. Bashar est mon guru-philosophe et en cela, il est le plus Jupitérien de tous. Wayne Dyer est mon métaguru…indéfinissable et grand par son amour, toujours présent, toujours juste, dans les petits comme dans les grands aspects de ma vie. Eckhart Tolle est mon guru-Bouddha, celui qui connaît les replis de l’ego maladif comme personne et appelle efficacement à le faire mourir paisiblement. Et comme tous les éveillés s’éveillant, j’ai un guru-mantra maintenant. Il est le guru efficace, celui qui rend au Dieu Impersonnel ses robes de chair personnelles et chatoyantes. Il est probablement le dernier guru de ma vie d’éveillée parce qu’il m’ouvre la voie vers un Guru plus grand encore que tous les gurus que je viens de citer, lui y compris.

Dans sa soif d’éveiller l’humanité et de mettre un terme à la souffrance, le guru se perd parfois. Il dit une chose, puis une autre. Tel méthode est la méta-méthode, tel mantra est le méta-mantra…jusqu’à demain où une autre méthode, un autre mantra le deviendra. Le guru nous brouille le troisième œil parfois, alors qu’il est censé nous aider à l’ouvrir. On lui en veut mais on n’ose pas le dire. On a peur de se tromper. Et après tout, ne sait-il pas mieux que nous ce dont nous avons besoin pour faire grandir notre âme, ce guru-parent ?

af4976a18b01c3f6f2c6d3b04d6fb65f

Le guru aux multiples visages peut plonger dans une grande perplexité, un peu comme un papa (ou une maman) vous donnant la becquée. Un jour, il vous donne des carottes, le jour suivant, de la viande, parce que c’est bon pour votre santé dit-il et pour vous faire apprécier la diversité. Et imaginez qu’un autre jour enfin, au nom de cette même diversité, il vous refile carrément au voisin ! Pour finir par une autre étymologie essentielle, ce Gu, on le retrouve aussi dans le mot sanskrit Gunaatheetha , signifiant celui qui transcende les 3 Gunas, ces trois stades d’évolution de l’âme que décrit le chapitre 14 de La Baghavad Gita (à laquelle je consacrerai bientôt de nombreux articles). Les 3 gunas sont facilement reconnaissables, même s’ils sont difficiles à décrire dans leur essence et leurs manifestations infinies:

70634ea8986bb35a2ba6656a1d104969  la bonté, l’harmonie, la clarté

107b7a2cb0c801a3b31abc3afdbd0038  l’énergie, la passion, qu’elle soit destructrice ou créatrice

580aa47db834a50fc18d64614af07dd1 l’inertie, l’obscurité, l’ignorance et même la régression.

Ces trois forces régissent le royaume du prakriti, celui de l’esprit et de la matière, c’est-à-dire le nôtre. Nous les portons toutes en nous, que nous soyons éveillés s’éveillant, oublieux appelés à l’éveil ou… guru. Ces trois forces nous fabriquent littéralement, nous constituent et c’est en elles, avec elles ou contre elles que nous évoluons. Elles sont le support de notre karma, de nos pensées-actions dans ce monde.

Ainsi, on peut parier que le Guru Jupitérien est sattvique. Il est en émanation, la clarté, la beauté complexe et harmonieuse du Divin. D’ailleurs, la planète Jupiter, Guru, en sanskrit, est la planète bénéfique par excellence des Navgraha, les 9 planètes karmiques en astrologie védique.

On peut également parier que le Guru humain est aussi une âme évoluant entre ces 3 forces, plus sattvique que rajasique ou tamasique, mais encore en proie à une certaine versatilité comme l’humain qu’il est toujours…

 

4cdf1619dfd8f492793348af187cf8e6

On retrouve aussi le préfixe Ru dans Rupavarjitha, concept  fondateur dans la pensée de Sai Sri Baba, Rupavarjitha étant ce qui transcende toute forme et tout attribut.

On peut alors faire le pari que le Guru ultime est sans forme, qu’il est Dieu lui-même et que ce Dieu-là est de plus en plus localisable au fil de l’éveil qui passe. Toutes les paroles d’éveillés terrestres ou d’ailleurs l’ont dit avant nous et Le Christ n’a pas saccagé un Temple  transformé en marché pour rien: son guru humain de l’époque était comme le nôtre apparemment, un homme d’affaires éclairé, habile, cherchant à prospérer, se trouvant au sommet d’une hiérarchie où tout le monde suit ses préceptes à la lettre et le vénère. Celui qu’on a nommé le Messie (par suivisme encore, j’imagine) a même dû disparaître un temps pour aller dans sa propre grotte à la recherche du Guru de l’Intérieur, le vrai, l’unique, le supra-sattvique: Le Père.

Si vous passez en ce moment-même par la case guru, sachez qu’il s’agit d’une simple case. Une case importante, un passage – probablement obligé pour la cohérence de votre parcours karmique- pour lever l’obscurité de votre nouvelle naissance. Sachez le reconnaître avec émerveillement et avec une humilité pleine de fraîcheur, sachez apprendre d’une âme qui se sait multiplement incarnée et vous transmettra le secret de ce que vous allez devenir.

Au lieu de conspuer le guru que l’univers vous a envoyé (qui est comme toute chose, le reflet de votre intériorité), remerciez-le silencieusement pour le don simultané de clarté et d’obscurité qu’il vous a fait, vous permettant ainsi de renforcer votre capacité de discernement. N’oubliez pas que Le Guru n’est pas une personne, mais bien un état par lequel toute forme est transcendée.  Et avant de  »partir », appréciez la puissance de cet autre paradoxe: sans les penchants tamasiques ou rajasiques plus ou moins maîtrisés de ce guru-incarné, vous ne seriez pas entrain de devenir aussi sattvique.

Prenez donc soin de Lui en vous,
Namasté,

 

77344ae1ee7c2b7c75461c020b663d1f718ca098f41ee0fc480a66e4c1b8d0ce

b5cf443fe828d0fb688f48af64ced949

 

 

 6840affb8ec1bc527577a8c541852aae Les articles du Sanctuayre sont soumis à droits d’auteur. Alors, avant de nous citer, n’hésitez pas à nous contacter !  Si vous souhaitez échanger, partager vos réflexions et votre expérience de l’Éveil avec nous, ou demander conseil, n’hésitez pas à commenter directement les articles ou à nous écrire à sanctuayre@gmail.com. Nous répondons toujours avec plaisir.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s